dimanche 8 février 2015

Persée et sa clique

Période régression, épisode... on ne compte plus !
J'en suis donc au tome 4 de Percy Jackson, lecture régressive dont je n'ai encore jamais (osé?) parler ici. Pourtant, lire ce genre de romans d'aventure fantasy, c'est plutôt sympa, et surtout pas du tout prise de tête. D'accord, ce n'est pas aussi jouissif que la chick litt (le tome 2 de Miss La Gaffe m'attend d'ailleurs, juste après cet article :p), mais il y a du bon dans les aventures de ce jeune demi-dieu, fils de Poséidon. Même s'il n'a pas les talents d'un Harry Potter, les aventures de la clique de Percy sont tout autant, si ce n'est plus, pleines de rebondissements. Certains épisodes s'enchaînent vite, trop vite peut-être, mais c'est ce qui me plait. Pas (trop) de pathos, pas (trop) de fioritures, tout avance vite (pas forcément bien, mais vite). En plus, à chaque chapitre, il y a des références plutôt subtiles et humoristiques à la mythologie grecque et romaine (je fais donc la promo de ces romans auprès des jeunes élèves de 10 ans et plus, qui deviendront alors incollables en mythologie). On a donc l'impression de s'instruire un peu, tout en lisant des aventures de folie (où tout se résout assez aisément parce que, tout de même, ils ont les dieux pour les aider). 
Plus les romans avancent, plus Percy évolue, et ses émotions avec lui. Il est de plus en plus questions de sa fidélité en amitié, mais aussi et surtout, ce qu'on attend tous, de ses amours. Il ne se passe pas grand chose dans ce tome là, mais on sent que ça avance, et qu'il mûrit. J'aime beaucoup d'ailleurs le personnage d'Annabeth, tiraillée entre sa passion pour Luck et sa granddddee amitié (...!) pour Percy. Il y a aussi Grover le satyre et Tyson le cyclope, qui mènent une quête pour retrouver Pan. Quant à Percy et Annabeth, notre futur petit couple de choc, ils arpentent les allées du Labyrinthe de Dédale, à la recherche de l'inventeur génial.
On révise ses classiques, on écoute les idées étranges d'un ado plongé dans un monde surréaliste, on rencontre Calyspo, Poséidon, Hépahïstos et d'autres encore, dont on perçoit les failles, les tristesses, les faiblesses. Même si on est dans un roman d'aventures, il y a beaucoup d'émotions et de sentiments dans ce roman, où même les dieux romains ont quelque chose d'humain. Bref, la mythologie et l'adolescence comme vous ne les avez jamais vus ! 
Je conseille donc très vivement ce roman pour les jeunes (c'est la prof qui parle) et les moins jeunes (parole de lectrice qui veut souvent se détendre). 

Concernant le tome 4, je dois dire que j'ai retrouvé les mêmes genres d'aventures que dans les autres tomes. En plus, il y a avait des références aux épisodes précédents que je n'ai pas toujours réussis à me remémorer (ai-je bien lu le tome 3?) mais il y a suffisamment d'indices pour qu'il soit possible de lire ce livre presque indépendamment des autres (plus qu'Harry Potter par exemple, enfin je postule de cela sans avoir testé, donc bon...). 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire