mardi 1 août 2017

Broadway Limited, Malika Ferdjoukh

Broadway Limited, Un dîner avec Cary Grant, Malika Ferdjoukh

Après avoir entendu beaucoup de bien de ce roman, nous avons décidé avec ma collègue de l'acheter pour le CDI et j'ai profité des vacances pour le lire (c'est tout de même un pavé de presque 600 pages !). Avant de commencer ma lecture, je me disais que le nom de l'auteur me disait quelque chose, mais impossible de remettre un titre dessus. J'ai donc commencé ma lecture en me fiant au résumé...

Normalement, Jocelyn n'aurait pas dû obtenir une chambre à la Pension Giboulée. Mrs Merle, la propriétaire, est formelle : cette respectable pension new-yorkaise n'accepte aucun garçon, même avec un joli nom français comme Jocelyn Brouillard.

Et puis j'ai lu les premières lignes.

La jeune fille ouvrit la porte au jeune homme. Un essaim de feuilles rouges s'engouffra aussitôt à l'intérieur de la maison tel un gang de sorcières à l'affût. 
La jeune fille était brune et sans doute souriait-elle. Difficile d'en être sûr à cause de la sphère en bublle-gum rose, d'un diamètre épanoui, qui lui poussait au milieu de la figure. 

J'ai de suite reconnu quelque chose, un style, des décalages, une poésie. Et ça y était : la série des Quatre Soeurs, mais bien sûr ! Le style inimitable de Malika Ferdjouk ne trompe pas, si décalé, drôle, empirique parfois, et surtout très reconnaissable. 
J'ai poursuivi ma lecture encore plus ravie que je ne l'étais, heureuse de retrouver un univers qui fasse écho à celui des soeurs. Le contexte est toutefois très différent : l'intrigue se passe en 1948, en Amérique, peu après les conflits qui ont secoué le monde. Jocelyn arrive de France, avec son aura différente, un peu fantasmée, aux odeurs de Paree. Il n'a pas de difficultés à se faire une place au milieu de toutes ces femmes à la pension Giboulée; elles sont toutes adorables (ou presque). Chacune a une vie dense, très occupée, par les hommes et les arts. Les chapitres s'enchaînent et on découvre petit à petit et de mieux en mieux Manhattan, Chic et quelques autres filles aux prénoms improbables. On les suit dans les nuits américaines, les cafés, bars, drugstores et autres clubs, où chacun doit batailler pour se faire une place. Jocelyn lui aussi construit sa vie autour du paino, des filles et de Thédora. L'histoire qui m'a le plus touchée dans ce premier tome est celle d'Hadley, deux ans plus tôt, et sa rencontre avec un soldat dans le Broadway Limited, ce train qui donne son titre au roman. 

Ce premier tome a été assez long à lire, sans doute en raison du style si particulier qui nous déroute à tout moment avec ses hypallages (alliance de mots incompatibles), métaphores et autres figures acrobatiques. Et puis en raison des nombreux personnages aux noms déroutants. La lecture qui en résulte est donc d'une certaine manière doublement plaisante, puisqu’à une jolie histoire s'ajoute un style unique  ; toutefois j'ai moins apprécié les histoires des personnages de la pension que je n'avais pu aimer celles de Geneviève, Charlie et les autres sœurs. Je me suis beaucoup moins attachée aux personnages. Il n'empêche que je lirai le second tome avec plaisir, quand il sortira, surtout pour retrouver l'univers si particulier, si éthéré et fantaisiste de Malika Ferdjoukh.

En complément, le très bon article (comme toujours !) de Marinette.

8 commentaires:

  1. Vraiment contente que tu aies aimé ♥ Même si, tu es plus attachée aux personnages de Quatre soeurs. Elles sont géniales, c'est sûr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai préféré les Quatre soeurs mais je suis contente d'avoir lu celui-ci juste pour la plume. Je vais mettre le lien de ton article que je viens d'aller lire dans cette chronique, il la complétera extrêmement bien !

      Supprimer
  2. Même si je comprends tes réserves, je ne les ai pas ressenties. J'ai ADORE CE ROMAN !
    Et je n'en peux plus d'attendre la suiiiite ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahlàlà quel plaisir de te voir ici ! Et encore plus de te voir de retour :)
      Je pense que j'aurais adoré si je n'avais pas lu les Quatre Soeurs avant ^^

      Supprimer
  3. J'avais bien aimé les 4 sœurs, mais cela n'avait pas été un coup de cœur...celui-ci a l'air sympa, mais il ne me tente pas plus que cela...donc je vais plutôt laisser passer mon tour pour le moment, trop de livres à lire déjà!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si les Quatre Soeurs n'ont pas été un coup de coeur alors oui, passe ton chemin sans souci !

      Supprimer
  4. Ah zut, toujours pas lu les Quatre soeurs, mais celui-là me tente aussi beaucoup, je le lorgne à chaque fois que je vais à la bibliothèque!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être devrais-tu commencer par celui-ci et garder les Soeurs pour après ? Comme on dit, le meilleur pour la fin :p. Après ce n'est que mon avis !

      Supprimer