jeudi 1 février 2018

Paris est tout petit, Maïté Bernard

Paris est tout petit, Maïté Bernard
Editions Syros
384 pages
17,95 euros
Parution le 1er février 2018

Inès veut entrer à Sciences-Pô. Elle vit en banlieue, est musulmane et, l'année de son bac, trouve un job de femme de ménage chez les Brissac, une famille très aisée qui vit dans le 7ème arrondissement de Paris. A la fin de son premier jour de travail, le fils aîné de la famille, Gabin, la raccompagne et ils s'embrassent dans l'ascenseur. "Paris est tout petit pour tous ceux qui, comme nous, s'aiment d'un aussi grand amour". Inès et Gabin font de cette phrase leur credo. Et puis le soir de l'attentat du Bataclan, le pire se produit. Dès lors, leur histoire prend d'autres couleurs, celles de l'après. 

Un coup de coeur pour ce roman d'amour peu commun. J'ai adoré les personnages, l'intrigue,et la profondeur des réflexions sous-jacentes. Inès et Gabin vivent une histoire hors du commun, d'une part en raison de leurs différences culturelles et sociales, et d'autre part en raison du deuil qui les frappe. La manière dont l'autrice a joint les deux sujets est remarquable et très fluide. La réflexion sur l'intégration, les attentats, le deuil et ses étapes est extrêmement bien amenée, sans dogmatisme. On a toujours envie de découvrir ce qu'il va advenir des personnages, et personnellement j'ai été à chaque fois surprise des choix de l'auteur par rapport à ce que j'avais pu imaginer. Le seul petit bémol que je soulèverai est le fait que, pour avoir voulu traiter autant de thème en une seule fois, l'autrice a pu moins travailler certaines scènes importantes, dont celle de la déclaration d'amour, qui sonne un peu faux par rapport à l'harmonie du reste. M'enfin, ce n'est qu'un petit bémol au regard du plaisir qu'on a à découvrir cette histoire à travers les rues de Paris. En effet, un autre atout de ce livre est la mise en valeur de la capitale, qui devient un personnage presque à elle seule. De nombreuses références géographiques et culturelles enrichissent ce roman déjà palpitant. Et la passion de Gabin pour le cinéma nous donne envie de découvrir ou redécouvrir de nombreux films. Bref, un roman complet, comme on en voit assez peu en littérature jeunesse. Je le conseille donc plus que fortement, et j'espère qu'il aura le succès qu'il mérite. Mieux que "Nos étoiles contraires", voilà l'histoire d'amour de l'année !

Encore une fois MERCI aux Editions Syros pour cette magnifique découverte !!



Aucun commentaire:

Publier un commentaire