samedi 11 février 2017

Derniers titres du défi Bablio et quasi coup de coeur

Cela fait longtemps que je ne vous en ai pas parlé, mais on continue bien le Défi Babelio avec les élèves. Il me restait deux ou trois romans à lire, et c'est chose faite (saif Aristote et Dante, que j'ai en VO dans ma bibliothèque depuis bientôt deux ans...  mais je ne m'y mets jamais, va savoir pourquoi !). Voilà les deux derniers que j'ai lus. 

Celle qui sentait venir l’orage, Yves Grevet

Ce roman a été une bonne surprise. Un des derniers qu’il me restait du Défi Babelio d’ailleurs, et que je tardais à commencer. Assez épais, d’un sujet qui ne me donnait pas tellement vie, il est longtemps resté dans ma PAL. Mais j’ia eu envie de l’en sortir, et j’ai eu bien raison. En à peine deux jours il était lu, et avec plaisir.

Frida est une jeune fille dont les parents ont été condamnés à mort. Suite à cette condamnation, elle est obligée de s’enfuir loin de chez elle pour éviter le lynchage populaire. Elle trouve refuge dans la maison d’un médecin un peu étrange, qui va alors lui faire subir une batterie de tests plus déroutants les uns que les autres…

Ce roman traite d’un sujet plutôt grave du 19ème siècle : la physiognomonie appliquée aux délinquants et meurtriers, et les projets eugénistes qui auraient pu en découler. Autrement dit, on découvre au fil du roman que le docteur en question participe à des recherches visant à déterminer la physionomie des meurtriers. Frida étant la fille de l’un d’eux, elle est le cobaye idéal.  Attention toutefois : on n’apprend cela qu’au fur et à mesure de l’intrigue. Ce qui est plaisant, c’est justement de découvrir les évènements à travers les yeux de Frida, qui ne comprend pas vraiment ce qui lui arrive. Elle subit les tests de celui qui l’héberge sans rien dire au début, puis sa fougue se réveille et elle essaie d’échapper au danger. Heureusement que des amis de son défunt père sont là pour l’aider.

L’intrigue est vivace, bien que parfois longue à démarrer, et le personnage principal attachant. Ce n’est pas un roman inoubliable mais le sujet a le mérite d’être original et l’intrigue alléchante. Un peu rapide peut-être sur la fin, j’ai eu d’ailleurs le sentiment que l’auteur avait peut-être eu envie de faire deux tomes, et qu’il avait renoncé. 


Le royaume des cercueils suspendusFlorence Aubry

Dans tout ça, c’est le défi Babelio qui a été suspendu depuis quelques semaines. Mais c’est parce qu’on a presque tout lu avec ma collègue. Presque 40 livres quand même ! (on n’a pas insisté sur les mangas ^^). Revoilà toutefois un des derniers romans de la sélection, que je craignais de lire étant donné le titre et le résumé, mais finalement, j’ai passé de bonnes petites heures de lecture.
On nous raconte l’histoire de quatre adolescents, deux garçons et deux filles, qui vivent dans une tribu reculée, dans un univers qui n’est pas le nôtre mais qui pourrait se passer dans les tribus d’Afrique d’il y a quelques années. Il est question d’amour, de traditions, de peur, de mort, de vengeance. Le tout dans une atmosphère séculaire que j’ai adorée, pleine de rites, d’interdits et de traditions étranges (comme le fait que le mari n’a pas le droit de toucher le ventre de sa femme avant qu’elle n’ait eu son premier enfant, ou qu’un nouveau-né est laissé seul pendant trois jours dès sa naissance, pour prouver sa vitalité (ça m’a choquée d’ailleurs, puisque je pense que ce genre de rituel initiatique existe peut-être…)). J’ai aussi beaucoup aimé la poésie du texte, et les histoires d’amour. Histoires qui sont finalement celles de tous les adolescents, quelle que soit l’époque ou la civilisation.
Un très beau texte, qui peut étonner, voire effrayer au premier abord, mais qui vaut vraiment le coup d’œil. A la frontière du conte et du roman initiatique, il m’a ravie. Toutefois je vais devoir me creuser les méninges pour trouver une manière efficace de le présenter aux élèves, et surtout pour leur donner envie de le lire. ça n’est pas ce dont is ont l’habitude de lire, en tout cas pour le plaisir. Mais je vais vraiment essayer, d’autant qu’il frôle pour moi le coup de cœur. 

Et enfin je voulais vous parler d'une "série" si on peut dire, composée de deux romans : Nos âmes jumelles et Nos âmes rebelles. Ils ne faisaient pas partie du Défi de cette année mais ils restent dans la veine des romans jeunesse. 

Ames jumelles, âmes rebelles, Samantha Bailly

Je me suis enfin lancée dans cette lecture dont j’entendais parler depuis longtemps. Margaud et d’autres avaient bien fait la pub de cette auteur. Quand ils sont arrivés dans le colis du CDI (comme c’est chouette d’ouvrir des cartons !) je les ai aussitôt empruntés. En une journée chacun, ils étaient lus. Inutile de cacher que j’ai donc passé de très très agréables moments avec ces romans. Parfaits moments cocooning le week-end sous la couette. C’est ce que je retiendrai de ces lectures : l’impression de regarder une série bien sympa, bien au chaud chez soi.
Les âmes jumelles ce sont Lou et Sonie, deux jeunes filles que tout oppose sauf une chose : la créativité. L’une écrit, l’autre dessine. A travers un forum elles font connaissance et finissent par collaborer pour créer une bande-dessinée à leur image.
Ces deux romans sont très modernes. Le sujet des rencontres par Internet, la Japan Expo, les échanges par texto. L’auteur alterne les histoires des deux jeunes filles, mois après mois. Cette forme donne un dynamisme certain au roman, en s’attardant surtout sur les moments forts. Ce sont aussi des romans très girly, avec des histoires de garçons, plutôt réalistes et pas trop mièvres. Sonia est une tombeuse passionnée qui a du mal avec l’amour, le vrai ; Lou est une grande timide qui n’a jamais embrassé de garçon. Quand je vous disais que tout les oppose ! J’ai aussi beaucoup apprécié les histoires d’amour de Matthieu, le meilleur ami de Sonia, et l’amitié qui les lie. Tout est vraiment adorable dans ces romans, ça sonne juste et la relation entre Lou et Sonia est vraiment belle.
En tout cas, ce sont les livres parfait pour les lycéennes, d’autant qu’elles passent le Bac nos jeunes filles. Rien de tel pour s’identifier. L’écriture est simple, fluide, facile. Un vrai bonheur, sans prise de tête. Je comprends ceux qui évoquent le manque de profondeur de l’histoire, mais en même temps, c’est ce qui les rend si attachants. Je les conseille donc très très fortement à toutes les ados, et aux (jeunes) adultes pas encore sorties des souvenirs des émois de cet âge, ou du moins qui aiment s’y replonger.
J’hésite… est-ce un coup de cœur pour moi ? Je crois que oui, et que j’aurais adoré qu’ils existent quand j’avais l’âge des deux ados. 

10 commentaires:

  1. Bravo pour la réussite de ton défi!! Tu as vraiment fait de belles découvertes, c'est génial! Je ne connaissais pas le thème du roman d'Yves Grevet, j'en suis surprise, je ne m'attendais pas à ça, cela donne envie de le lire en tout cas!

    J'avais lu Nos âmes jumelles. J'avais bien aimé, mais sans plus. Pour le moment le T.2 ne me tente pas. Je pense vraiment avoir fait une overdose de ce genre, je vais attendre que cela se calme un peu pour en relire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui attends un peu, parce que ça serait dommage de lire à contre-coeur.
      Ce défi m'a vraiment permis de découvrir des ouvrages très bons, que je n'aurais jamais lus sans.

      Supprimer
  2. Je ne suis tentée par aucun, tant mieux c'est ma PAL qui dit merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah pour une fois ! Tant mieux pour ta PAL ^^

      Supprimer
  3. Je n'arrête pas de me dire qu'il faudrait que je découvre Samantha Bailly...
    Je ne connaissais pas "Celle qui sentait venir l'orage",et je suis très tentée!
    Bon, le Royaume des cercueils suspendus me tente aussi après relecture du résumé. Je suis faible...:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non tu n'es pas faible, je dois seulement être une assez bonne tentatrice :p
      Contente de te donner des idées en tout cas :)

      Supprimer
    2. Oui, une vraie tentatrice c'est vrai!

      Et je suis faible malheureusement niveau lectures.. Crois-moi!

      Supprimer
    3. Ahah c'est une faiblesse louable :p

      Supprimer
  4. Mais qu'est ce que je faisais donc ?? J'ai aussi raté celui-ci :-o
    Je comprends pourquoi tu avais ' du mal à te lancer dans ces deux dernier du défi Babelio... Ils ne sont pas très engageant que ce soit à cause de la couverture ou de l'histoire :/ Finalement, je suis pas très chaud. Tu a passé de bons moment mais pas extraordinaire si j'ai bien compris :(
    Par contre, les Samantha Baily j'en ai troooooop envie ! Je vais me les faire prochainement! Pourquoi pas au week-end à 1000 en avril ? Ça a l'air parfait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui carrément ! Ils se lisent hyper hyper bien :)
      T'en fais pas, je ne commente pas 10% de tes articles (shame on me !) alors je ne t'en veux ABSOLUMENT pas :)

      Supprimer