dimanche 24 septembre 2017

C'est dimanche, qu'est-ce qu'on lit ptêt bien sous le soleil, ptêt bien sous un plaid ...!

Bonjour bonjour ! Nous sommes dimanche, c'est donc l'heure du bilan.
En ce week-end d'automne indien, on ne sait que trop choisir concernant les lieux de lecture. D'où mon titre,  normand sous toutes les coutures, vous l'aurez remarqué :p.

Ce que j'ai lu cette semaine



J'ai enfin lu le roman qui me faisait de l'oeil depuis longtemps, Celle dont j'ai toujours rêvé de Mérédith Russo. Je vous en fait un bref résumé : Amanda, il y a à peine un an, s'appelait encore Andrew.  Au désespoir de ses parents et armée d'un immense courage, elle a suivi le délicat protocole qui lui a permis de changer de sexe. Le roman débute alors qu'elle arrive dans un nouveau lycée, dans la ville de son père (un peu comme Bella dans Twilight, humhum) et sa vie change radicalement. Elle est belle et bien une fille, et tous les garçons tombent fous d'elle. Elle se fait également plein d'amies. Sa vie semble idylique, mais l'auteur ne nous leurre pas; Amanda doute beaucoup, est en permanence effrayée que son secret ne soit découvert. Toutefois l'histoire d'amour qu'elle vit avec Grant est très jolie, très douce et sincère. On a envie d'y croire, comme elle; mais son passé risque à tout moment de la rattraper. 

C'est un très beau livre sur le transgenre. Bien écrit, avec des rebondissements crédibles, sans m'as-tu vu ni détails inutiles. Une belle histoire d'amourS, avec une héroïne très courageuse. Les relations avec ses parents sont également bien présentes et crédibles, ce qui rend ce roman intéressant et accessible à tous les grands ados et autres lecteurs. 


Cette semaine j'ai aussi commencé La Servante Ecarlate de Margaret Atwood.
Cette dystopie m'a été conseillée par ma libraire, qui a beaucoup aimé la série sortie il y a peu. Je vous laisse lire cet article pour en savoir un peu plus, comme ça je ne vous ferez part que de mes impressions de lecture. 
Le style de l'auteur n'est pas évident : très lent, assez épuré. Elle nous fait part du quotidien de son héroïne de façon détaillée, avec peu de rebondissements. Il y a beaucoup de retours en arrière, sur le passé d'avant la dictature. Je suis surprise de ne pas m'emmêler les pinceaux parce qu'ils peuvent survenir d'un paragraphe à l'autre. Toutefois, comme avec Jane Austen, je me surprends à continuer, et à prendre plaisir à ce que je lis. Certes je n'avance pas vite, mais l'histoire est prenante malgré tout, on a envie de savoir ce qu'il va advenir de cette servante écarlate vouée à enfanter pour les autres. C'est très glauque d'ailleurs ces espèces de cérémonies de la Naissance, la manière dont le Commandant de la maison engrosse cette femme en présence de son Epouse, et comme tous vivent en conditionnement. Dans l'article que je vous invite à lire précédemment, il est question de l'actualité brûlante de la série aux Etats-Unis. Et j'avoue que c'est assez angoissant...

Ce que je compte lire après 

Je ne sais pas encore, peut-être un service de presse que je vais recevoir. Un roman déroutant d'après les avis que j'ai pu lire...


8 commentaires:

  1. « Celle dont j’ai toujours rêvé » m’interpelle, si j’ai l’occasion de lire ce livre, je le ferai !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu ne perdras pas ton temps ! Bienvenue ici :)

      Supprimer
  2. Je n'ai pas lu "Celle dont j'ai toujours rêvé", mais je trouve le sujet peu commun et il m'interpelle beaucoup! J'ai vu la série La sevrante écarlate, et j'ai très envie de lire le roman!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si je regarderais la série, à voir si elle sort sur un autre support (sans doute en DVD un jour !) mais en tout cas rien que la bande-annonce me montre que c'est assez différent du roman, moins mystérieux mais sans doute beaucoup plus flippant !

      Supprimer
  3. J'ai trouvé que le roman Celle dont j'ai toujours rêvé était vraiment excellent.
    La servante écarlate attend dans ma PAL sagement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord il est super. Et tu me diras ce que tu penses de la Servante Ecarlate quand tu le liras.

      Supprimer
  4. Il faudrait que je lise La servante écarlate, je l'ai en liseuse depuis plusieurs années, mais tout le battage médiatique m'a un peu coupé l'envie pour le moment...on verra plus tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas du tout conscience du battage média avant de l'ouvrir en fait ! Mais je comprends ton point de vue; et puis c'est un livre dense. Là il me reste moins de 100 pages, l'histoire a pris un bel essor mais il y a des moments très pesants. C'est voulu mais ça reste un peu pénible par moments.

      Supprimer