lundi 14 juillet 2014

Un bon bol d'air frais (au piment)

La vie épicée de Charlotte Lavigne, Tome 1 
Piment de Cayenne et pouding chômeur

Même si ce n’est pas le genre de roman que je suis habituée à lire, j’ai adoré ce livre. Il est frais, vivifiant, pas du tout prise de tête ; et en dépit des clichés, je n’ai jamais eu envie de le refermer.

Charlotte est une espèce de Bridget Jones, à la différence près que, contrairement à notre blonde mythique, Charlotte est dégourdie et rarement désespérée. Ce qu’elle préfère d’ailleurs, c’est cuisiner, et se retrouver entourée de ses amis lors des dîners qu’elle prépare à la manière d’une bataille rangée. Le roman, écrit à la première personne, raconte donc la vie plutôt épicée de Charlotte, entre ses amis, ses dîners et ses amours.

Les dîners qu’organise Charlotte jalonnent le roman, et à chaque fois la mettent dans des situations rocambolesques : manquer d’étouffer son petit ami, dormir dans une chaumière chez un vendeur de bison, pêcher des truites en soutien-gorge, … se faire larguer et se consoler avec le futur petit ami de sa meilleur ami…, et j’en passe ! Les épisodes s’enchaînent, plus abracadabrantesques les uns que les autres, le tout porté par Charlotte et son stress déjanté, Ugo et sa gentillesse, Aïcha et ses bons conseils. Des personnages attachants, et une narratrice sans scrupules et sans tabous. Le ton est léger, vif, rythmé. J’étais vraiment surprise de ne jamais m’être ennuyée au cours de cette lecture, jalonnée de bons mots québécois qui offrent un charme particulier au style enjoué et vivifiant de ce roman. J’ai vraiment hâte de lire la suite ! Le second tome est sorti en poche, je vais me le procurer dès que possible. 

L'article de Clarabel est plus riche d'informations que celui-ci, où je donne surtout mon avis, qui est hyper positif ! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire